BANGKOK, L’ÉTONNANTE CAPITALE THAÏLANDAISE

Bangkok

En arrivant à Bangkok, l’humidité et la chaleur, les bruits, la circulation et les odeurs m’ont tout de suite entourés. C’est une capitale étonnante, à la fois très moderne et si typique. Vous passerez ainsi d’immenses centres commerciaux à de petits marchés le long des canaux en Skytrain, le métro aérien de la ville. Bien sûr il y a de nombreux temples à visiter, mais aussi des parcs agréables et des lieux culturels. Vous vous régalerez des nombreuses spécialités et finirez vos soirées dans un des nombreux bars ou clubs de la ville. J’ai été très agréablement surprise par cette capitale asiatique qui m’a tout de suite conquise. J’y ai passé 5 jours, ce qui était suffisant pour une première approche bien que j’aurais aimé rester plus longtemps. J’ai adoré l’ambiance de cette ville, où je me serai bien vue venir m’installer quelques temps.

 Les temples de Bangkok :

  1. Les 3 classiques :

  • Wat Pho : Sûrement mon temple préféré à Bangkok, c’est ici que l’on trouve le célèbre Bouddha couché de 50m de long et 15m de haut. Il est entièrement recouvert de feuilles d’or et tout autour de la salle sont disposées de petits récipients en métal où les prieurs viennent déposer des piécettes. Le cliquetis continue des pièces semblent donner encore plus de grandeur à cette majestueuse statue. Sur ses plantes de pied sont dessinés tous les signes de la religion bouddhiste avec de petits morceaux de nacre.

Reclining Buddha

Reclining Buddha's feet

  • Wat Arun : Il faut prendre le ferry pour traverser le fleuve et arriver dans ce temple. Cette montagne blanche incrustée de mosaïques peut se gravir pour une belle vue sur la ville. A côté se situe un temple qui abrite des centaines de petits bouddha alignés et de nombreuses petites cours. Un bel endroit à aller découvrir avant une balade en ferry un peu plus longue pour longer le fleuve, pourquoi pas jusqu’au parc Dusit.

Wat Arun

  • Le Palais Royal : C’est le temple que j’ai le moins aimé, bien que ce soit le plus connu. Il y avait des centaines et des centaines de touristes qui le visitaient et nous nous marchions dessus. À ce moment une bonne partie des édifices étaient en travaux et j’ai trouvé le Grand Palais décevant architecturalement parlant. Bien sûr tout n’est pas à jeter mais il n’y a rien que vous n’aurez pas l’occasion de voir ailleurs. De plus, étant le temple le plus cher (12 quand même), je vous conseillerai de vous pouvez vous en passer.
Parc Royal
Le parc du Palais Royal
  1. Les « un peu moins connus » :

  • Mont d’Or : Encore une petite montagne mais située au cœur d’un parc plus grand avec également un temple à découvrir. On monte en colimaçon ce cône blanc qui se termine en pointe habillée de feuille d’or. Au début on longe de petits autels végétaux consacrés aux différentes divinités pour ensuite arriver sur une salle panoramique. Plusieurs autres statues sont posées autour desquelles quelques-uns font leur prière. On peut ensuite grimper sur la terrasse du temple pour s’approcher au plus près de sa coupole dorée et des 4 statues qui l’entourent. C’est un point de vue idéal pour observer un magnifique coucher de soleil panoramique sur la ville.

Mont d'Or

  • Wat Traimit : Ce temple situé au cœur de Chinatown abrite un grand Bouddha d’or assis en tailleur constitué de 5 tonnes d’or pur. Il est exposé dans une salle bien décorée avec des peintures jusqu’aux plafonds et de beaux tapis. Ce petit temple n’offre pas beaucoup plus à voir toutefois il est gratuit et au cœur d’un quartier à voir. Ce peut être l’occasion d’un arrêt plus reposant, coupé de la circulation et du bouillonnement du quartier de Chinatown.

Une ville artistique :

Un peu en dehors du centre-ville, vous trouverez un quartier animé autour du MBK Center. C’est un gigantesque centre-commercial où l’on trouve de tout. Du souk de vêtement à la parfumerie chic en passant par le Food Court ou l’étage des magasins de téléphonie… Il y en a pour tous les goûts et surtout, il y a de quoi y passer du temps ! Il vaut le détour pour son immensité. Le dernier étage abrite « Food Island, » un étage entier de restaurants, asiatiques mais pas que !

Par le MBK Center (une autre bonne raison d’y aller), on accède au Bangkok Art and Culture Center (BACC). Ce bâtiment cylindrique imposant et tout blanc est en réalité une galerie d’art et musée. Il accueille des expositions et installations temporaires, des petits cafés et des librairies. Ce n’est pas rare qu’on y entende jouer de la musique, et des artistes viennent y vendre leurs créations. Au dernier étage, les baies vitrées panoramiques offrent une superbe vue sur la ville.

BACC
Bangkok Art and Culture Center

Toujours dans ce quartier, on peut visiter la maison de Jim Thomson, désormais célèbre. Il s’agit d’un Américain, tombé amoureux de la Thaïlande, qui a beaucoup œuvré pour internationaliser le commerce de la soie. C’est grâce à lui, qu’à l’époque, cet artisanat n’est pas tombé dans l’oubli. Aujourd’hui encore le commerce de la soie est une source de revenue importante pour l’Etat thaïlandais. Cet homme très apprécié de la population a fait construire une superbe maison à Bangkok. Pour se faire il a mélangé les styles thaïlandais, khmer (du Cambodge), japonais et européen pour créer une maison unique. C’est un vrai havre de paix rempli de verdure et à l’architecture apaisante. On prend plaisir à s’assoir autour des bassins remplis de carpes koï et à admirer des poteries ou tapisseries.

Jim Thomson's house

Faire des emplettes à Bangkok :

Comment parler de petits marchés sans mentionner le quartier de Chinatown à Bangkok ? Autour du grand axe de ce quartier, rempli d’écriteaux en chinois, on ne trouve que des petites rues aux étals. Vous pourrez y acheter de l’or, du poisson, une boisson ou encore vous asseoir à une terrasse. C’est un quartier très vivant, différent du reste de la ville et où on aime se perdre. Très vite les panneaux ne sont plus qu’en chinois et c’est alors que l’aventure commence.

Au cœur du quartier de Chinatown se trouve le marché Talat Mai, idéal pour chiner ou grignoter des spécialités. Ici les étals sont organisés par catégories de produit et tout se vend en gros. C’est là que vous ferez vos meilleures affaires, notamment pour les bracelets, porte-clés, magnets et autres babioles. Un peu plus loin, Sampeng Lane est une autre grande rue remplie d’étals en tout genre. Entre ces deux bonnes adresses, impossible de ne pas trouver son bonheur !

Chinatown

Un autre marché très sympa à arpenter est le Chatuchak Market, malheureusement ouvert seulement le weekend. Il est encore plus grand que Chinatown, tellement qu’il est organisé en une vingtaine de sections. Chacune fait référence à une catégorie de produits : vaisselle, bijoux, vêtements, friperie, linge de maison, chaussures… Les différentes sections sont disposées autour d’une longue allée centrale. Lorsqu’on entre dans l’une, on a l’impression de pénétrer dans la caverne d’Ali Baba. Je ne vous cache pas que j’y ai passé 4 bonnes heures, mais j’y ai fait de bonnes affaires ! C’est clairement un endroit où s’arrêter si vous êtes à Bangkok pendant le weekend.

Mes bonnes adresses logement et nourriture :

  • Been Hostel Ratchathewi : Comment parler de Bangkok sans parler de ma Guesthouse ? C’est de loin la meilleure que j’ai fait pour le moment, si vous en cherchez une, n’hésitez pas une seconde. Elle est super accueillante et Abi, le propriétaire, vous fera vous y sentir vraiment comme à la maison.
Un repas comme à la maison à Been Ratchathewi
  • Sentimental Friends (quartier Jim Thomson) : Dans la rue en face de l’auberge Been se trouve cette petite adresse bon marché. J’y ai dîné un copieux Phad Thaï, le plat typique composé de nouilles sautées, crevettes, œuf et cacahuètes.
  • Ama Art & Eatery : Ce café est à mi-chemin entre les temples de Wat Pho et Wat Arun, avant le ferry pour ce dernier. J’y ai pris un bon Khao Niao Mamuang, le dessert local de riz gluant à la coco, mangue et cacahuètes. Accompagné d’un café glacé, c’était une pause parfaite dans ma visite des temples.

  • Food Island à MBK : Comme je vous l’ai dit plus haut, le Food Court du dernier étage du MBK regorge de petits restaurants. Vous aurez l’assurance d’être servi rapidement, d’avoir un choix varié et de manger bon marché.

Sortir à Bangkok :

  • Khao San Road : Cette rue est incontournable pour les backpackers fêtards de passage à Bangkok. Elle est bordée de bars, de boîte de nuit, de vendeurs de bières, buckets ou de ballons au gaz hilarants. La musique ne s’éteint que tard le soir, tout le monde chante et danse sur les titres du moment… c’est ici qu’est l’ambiance. Toutefois cette rue a sûrement perdu de son authenticité, et je pense qu’on peut vite s’en lasser.
  • The Club : Il s’agit d’une boîte de nuit située sur Khao San Road justement. L’entrée est bon marché et inclut une consommation. La boîte est ni trop petite ni trop grande et la musique y est bonne. C’est une bonne adresse pour prolonger encore un peu la soirée après la fermeture des bars.
  • Le quartier Nana : J’ai été un peu gênée par ce quartier de Bangkok même si j’étais contente de le voir de mes yeux. Je m’explique : il s’agit du coin de la ville où sont regroupés tous les bars à stripteaseuses. La prostitution et le tourisme sexuel ne sont plus du tout cachés ici, c’est un tout autre monde. Je me suis sentie mal à l’aise pour ces femmes contraintes d’offrir leur corps aux touristes, tout en respectant leur métier. Au moins je n’aurais pas fermé les yeux sur cet aspect non-négligeable du tourisme en Thaïlande, notamment présent à Bangkok.
  • Insanity Night-Club : Un peu plus excentré se trouve cette boîte de nuit quelque peu sélect. L’entrée est un peu chère mais on accède ensuite à une immense salle de danse surplombée par des danseuses. Derrière les platines du DJ, un mur d’écran géant diffuse des vidéos au rythme de la musique. Il s’agirait apparemment d’une « boîte de touristes, » en tout cas j’y ai passé une bonne soirée.

Qu’est-ce que j’ai pensé de Bangkok ?

Je suis tombée sous le charme de la bouillonnante capitale de Bangkok. J’ai adoré son charme préservé et ses temples autant que sa modernité et sa vie nocturne trépidante. Il y a toujours quelque chose à faire dans cette ville et 5 jours ne m’ont pas suffi à l’apprivoiser. J’aime me promener le long d’avenues pleine de scooters et Tuk-tuk puis tourner dans un petit marché. On peut tomber sur un petit canal tout calme, qui nous ramènera au tumulte de la ville en quelques mètres.

Au bord du fleuve, les temples vous en mettront plein la vue. C’est aussi une ville où il y a beaucoup à apprendre sur la culture bouddhiste. Vous vous déplacerez en moto taxi, en métro aérien, en ferry… Très vite vous tomberez, vous aussi, amoureux de cette capitale à la fois si dynamique et si relaxante. Elle m’a beaucoup fait penser à Hô Chi Minh City au sud du Viêtnam où j’ai passé 1 mois et demi. Elle a pourtant quelque chose de différent, qui fait qu’on s’y sent bien tout simplement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *