MON TOP 3 DES ENDROITS À VISITER AU PANAMÁ

San Blas

Le Panamá, petit pays que l’on ne sait pas toujours placer sur une carte… Il est surtout connu pour son canal, et pour l’affaire tristement célèbre des « Panama Papers« . Depuis ce scandale, il a regagné sa réputation de paradis fiscal. Et pourtant le Panamá a de nombreux autres atouts à offrir ! Entre vestiges coloniaux, fortifications, îles de rêve et richesses naturelles, la liste des choses à y découvrir est longue. 3 semaines ne m’ont pas suffi à en faire une découverte exhaustive. Je vous livre quand même les 3 endroits que j’ai préféré y visiter, cela vous inspirera peut-être un prochain voyage ! 😉

1. Guna Yala ou l’archipel des San Blas

Balançoire San Blas

Cet archipel est probablement la plus belle chose qu’il m’ait été donné de voir pendant ce voyage. C’est exactement l’image que je me faisais du paradis, et j’ai eu la chance de le voir en vrai. Imaginez 365 toutes petites îles de sable pur, peuplées tout au plus de quelques palmiers et cabanes en bambou. Le tout entouré d’une eau plus que cristalline où vivent des milliers de poissons multicolores… D’une île on peut en apercevoir plusieurs autres et parfois nager jusqu’à la suivante. Il n’y a pas internet, pas d’eau courante, ils n’ont l’électricité que quelques heures par jour grâce à des générateurs… et pourtant ils ont tout pour être heureux ! On se balade d’îles en îles en bateau, on explore les fonds marins en masque-tuba et on mange la pêche du jour, que demander de plus ?

Guna Yala

L’archipel des San Blas ou Guna Yala est habité par le peuple Gunas dans lequel j’ai passé 4 jours. Je vous détaille toute leur histoire et culture dans un article dédié, mais leur rencontre m’a beaucoup marquée. 49 communautés vivent de manière autonome, dispersées entre les différentes îles. Ils ont si peu et n’ont pourtant besoin de rien de plus… une belle leçon de vie ! Dans le Guna Yala (« territoire des Gunas ») vous découvrez un petit paradis préservé, mais aussi une population soudée. Chacun a un rôle bien précis et le tient pour le bon fonctionnement d’une communauté où « tout roule ». C’était un vrai plaisir de partager leur quotidien durant ces quelques jours. Guna Yala est pour moi un incontournable d’un voyage au Panamá, le genre d’endroit d’où l’on revient plus riche. Ne vous arrêtez pas au confort sommaire et foncez, vous ne le regretterez pas !

2. Le parc national Isla Coiba

Isla Coiba

Ce parc national maritime est accessible depuis la ville de Santa Catalina, sur la côte pacifique du Panamá. Jusqu’en 2004, les îles servaient de prison aux criminels les plus dangereux et aux opposants politiques. Aujourd’hui elles sont un peu plus tranquilles, bien que peuplées d’une biodiversité incroyable. La faune et la flore y sont tellement riche qu’on surnomme ces îles « les Galápagos du Panamá. » Naturellement on peut y faire de la plongée sous-marine, mais aussi des excursions snorkeling ou masque-tuba. C’est pour ma part la deuxième option que j’ai choisie pour découvrir ce parc !

Après 1h30 de bateau jusqu’à une première île, on se met à l’eau à la recherche des tortues marines. Moi qui n’avait encore jamais nagé avec elles, j’en rêvais ! Les rencontres s’enchaînent ensuite et très vite on nage à travers des bancs de milliers de poissons.  On s’arrête à une deuxième île, cette fois connue pour ses nombreux requins. On en voit en effet des dizaines à pointe blanche, inoffensifs pour l’Homme, et on nage parmi eux. Enfin, on fait le tour d’une troisième île, connue pour ses nombreuses raies.

Tortue de mer

Au cours de cette journée, je découvre de nombreuses nouvelles espèces et j’en prends plein les yeux. Il est ensuite temps de déjeuner et de profiter du sable blanc de ces îles pour se prélasser un peu. Je vous laisse voir la vidéo pour vous en faire une meilleure idée ! Ce qui est sûr c’est que je n’ai jamais vu autant de choses seulement avec un masque et un tuba. J’ai été étonnée de la clarté de l’eau pour l’Océan Pacifique et de la richesse de la biodiversité. Si vous aimez la vie sous-marine, c’est clairement une activité à ne pas manquer au Panamá !

3. L’archipel de Bocas del Toro

Tio's Tom Bastimentos

Encore un archipel ! Mais celui-ci ne compte qu’une petite dizaine d’îles, incontournable d’un voyage au Panamá. Il est, de ce fait, touristique, heureusement il est possible de sortir des sentiers battus. Pour ma part j’ai séjourné sur l’île principale, également nommée Bocas del Toro, ainsi que sur celle de Bastimentos. Cette dernière est plus sauvage puisque son seul village n’est composé que d’une rue principale et qu’aucune voiture n’y circule. On peut y faire une excursion dans la jungle et accéder à Wizard Beach est une randonnée à part entière. L’île de Bocas, quant à elle, est plus étendue avec une vraie petite ville et de nombreux endroits où sortir.

Perroquet Bastimentos

Une activité sympa à faire est de réserver une excursion à la journée pour visiter les autres îles. J’ai particulièrement aimé les Islas Zapatilla, deux petits îlots où il n’y a que du sable fin et des cocotiers. Elles sont tellement sauvages que j’y ai trouvé le cadavre d’un requin rejeté par les flots. Vous pouvez également allez visiter « Hollywood Boulevard » ou faire du snorkeling au Cayo Coral. Ce spot est parfait si l’on n’aime pas les profondeurs car de magnifiques coraux peuplés de toutes sortes de poissons sont visibles à moins de 2m. Et sur le chemin, vous rencontrerez sûrement des dauphins ! Je vous détaille tout cela dans mon article dédié à l’archipel de Bocas del Toro. Une bonne première étape pour appréhender le Panamá !

Isla Zapatilla
Islas Zapatilla

Cadavre Requin

Il est vrai qu’aucun élément de ce classement n’est situé sur le continent, c’est parce que le Panamá est entouré d’une multitude d’îles. Elles sont toutes plus belles les unes que les autres et offrent une richesse incroyable ! Personnellement j’étais parfaitement dans mon élément, j’ai adoré les découvrir et je ne peux que vous conseiller d’en faire autant.

One Reply to “MON TOP 3 DES ENDROITS À VISITER AU PANAMÁ”

  1. Bonjour,
    Merci pour ton retour d’expérience, ça donne envie 🙂
    Nous partons au Panama dans quelques semaines pour 12 jours. Nous arrivons à 6h du matin le 31 juillet et nous repartons à 19h le 11 aout.
    Nous aimerions aller : au San Blas sur isla Chichimie 1 nuit/2jours; Santa Catalina/Isla Coiba et à Bocas del Toro ( j’aurai aimé aller à Boquete pour randonner mais je pense que nous n’aurons pas le temps). Est ce que tu penses que c’est faisable de faire ces 3 « spot » en 11 jours ? A ton avis, il faut rester combien de temps à Bocas del toro et Santa Catalina ?
    (nous partirions directement le jour de notre arrivée vers santa catalina et nous passerions juste la 11ème nuit et le 12ème jour donc à Panama city).
    Merci beaucoup pour ton retour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *