Trousse de toilette naturelle, écolo et 0 déchets en voyage (et pas que !)

trousse de toilette

En partant à l’étranger pour une longue période, je me suis posée la question de l’impact écologique de mes périples. En voyage, on a tendance à consommer un peu « ce que l’on trouve » par soucis de facilité. Souvent, les échantillons et autres petits contenants sont autant de déchets plastiques que l’on laisse d’un hébergement à l’autre. On ne veut pas être encombré, on est parfois contraint par les restrictions des avions ou on ne connaît pas les alternatives qui s’offrent à nous. Et pourtant ! Souvent il est très facile de trouver des produits naturels et locaux qui remplacent très bien nos produits habituels. Qui sait, c’est peut-être même l’occasion de modifier ses petites habitudes au quotidien ?

Dans une démarche écologique, je suis donc partie à la chasse aux articles de ma trousse de toilettes facilement remplaçables. Le but était à la fois de réduire mes contenants, mes déchets mais aussi d’utiliser des produits plus naturels. Et finalement, surprise ! Je me retrouve avec moins de choses à transporter puisque certains produits peuvent avoir plusieurs utilisations. Cela me permet également d’être plus minimaliste dans ma routine de toilette et de maquillage. Plus de temps pour l’aventure ! Et finalement, j’ai même ramené ces nouvelles habitudes à la maison. Bien sûr je débute dans cette pratique et je n’ai pas encore réussi à éliminer TOUS mes déchets. Mais je les ai en tout cas énormément réduits et je me sens mieux avec ces nouvelles habitudes. Voici donc le contenu de ma trousse de toilettes ! Je vous partage également mes « astuces beauté » naturelles, en voyage et à la maison.

(Cliquez sur les images pour accéder aux liens des articles) 

Hygiène de la bouche :

Commençons par les basiques : le brossage de dents. Il faut savoir que la plupart des brosses à dent sont faites de plastique d’origine pétrochimique. C’est une matière qui met plusieurs centaines d’années à se décomposer. Les poils sont également d’origine chimique, ce qui est dangereux à la fois pour l’environnement et la santé. Et malheureusement, elles sont souvent rejetées dans la nature…

boocompany
Je vous recommande la marque française MyBooCompany. Cliquez sur l’image pour accéder à leur site internet.

Pour pallier à cela, rien de plus simple ! Il vous suffit d’opter pour une brosse à dent en bambou recyclable et biodégradable. Certaines ont mêmes des graines à l’intérieur du manche afin de leur donner une seconde vie lors du compostage. Ainsi, la boucle est bouclée ! Alors oui, ces brosses à dent sont un peu plus chères que les brosses classiques, mais la nature, et votre santé, vous remercieront.

Et si cet argument ne suffit pas à vous convaincre, j’ai récemment découvert une autre alternative : le plastique recyclé. On trouve des brosses à dent entièrement faites de pot de yaourt recyclés par exemple. Celles-ci sont plus accessible financièrement parlant, et réduisent également notre impact environnemental.

Brossedentpreserve
Fait avec amour, et des pots de yaourt recyclés !

Bien sûr une autre partie importante du brossage de dent est le dentifrice. Souvent, les dentifrices en tube des marques les plus connues contiennent des microparticules de plastique. Une fois recrachées dans l’eau, ces dernières ne se diluent pas et finissent dans nos océans. Évidemment, cela les pollue mais est également nocif pour la faune sous-marine ainsi que pour l’Homme.

Dans beaucoup de boutiques et sur internet, on trouve des désormais des dentifrices solides. Ils prennent moins de place, durent plus longtemps et sont plus naturels. Ils ont l’avantage de moins voire de ne pas polluer du tout. Et une fois que le contenant est vide, il est très facile d’en refaire soi-même !

dentifrice-solide-menthe

Hygiène du corps :

Pour l’hygiène du corps, j’essaie également au maximum d’utiliser des produits solides. Gain de place, ils durent plus longtemps et peuvent être jusqu’à 100% naturels. Aucune pollution des eaux, c’est l’idéal en roadtrip quand on se douche dans la nature, mais pas que !

En ce qui concerne le shampoing, je me suis mise à le faire moi-même. C’est extrêmement simple, ça ne prend que quelques minutes et ensuite on en a pour des mois ! En modifiant juste l’huile végétale et/ou l’huile essentielle utilisée, on parvient à un résultat complètement personnalisé. J’ai, par exemple, des cheveux très fins et donc avec peu de volume, et depuis que j’utilise mon propre shampoing, je vois vraiment la différence. On peut aussi facilement se faire des soins solides pour cheveux ou encore des savons pour le corps. Vous trouverez toutes les recettes qu’il vous faut sur des blogs, par exemple celui de NaturellementLyla. Les produits s’achètent en ligne, sur les sites d’Aroma-Zone ou Slow-Cosmétique par exemple.

Si vous n’avez pas l’envie ou la patience de vous lancer dans la confection de cosmétiques maison, on trouve en boutique, en pharmacie ou sur internet de très bons produits. Pour ma part j’ai longtemps utilisé le shampoing démêlant vegan Sweetie de la marque Pachamamaï qui n’assèche pas du tout les cheveux.

shampoing pachamamai

Pour les savons pour le corps, on trouve facilement des petites boutiques qui en vendent des faits-maison. En voyage, dans de petits villages, des boutiques d’artisans… Un souvenir sympa, local et utile à ramener avec soi !

Bien s’hydrater :

Après avoir pris le soleil ou s’être baigné dans la mer, il est important de bien s’hydrater. Et de manière générale, il est important de s’hydrater quotidiennement pour garder une belle peau ! Pour cela, n’hésitez pas à utiliser les huiles végétales : 100% naturelles et très hydratantes.

huile coco
La marque Bioflore par exemple mais il en existe bien d’autres !

En voyage, on trouve souvent assez facilement de l’huile de coco à un coût dérisoire. Cette huile est multifonctions : hydratation, masque pour les cheveux, huile de cuisine… Un très bon basique à avoir dans sa trousse de toilettes, qui, en plus, laisse une odeur très agréable. Personnellement j’utilise également de l’huile de noix de macadamia, assez courante en Amérique Centrale. Je l’applique sur les pointes de mes cheveux pour leur donner de la brillance et favoriser la pousse. Et pour les lèvres, qu’il ne faut pas oublier, un stick à lèvres à l’amande douce.

baume hurraw
La marque Hurraww! en propose une large gamme, agréable et efficace.

Enfin, face aux coups de soleil, si vous n’avez pas de Biafine à proximité, j’ai deux remèdes naturels à vous partager. Pour les brûlures légères ou en après-soleil, on peut utiliser un spray d’eau de lavande. C’est apaisant, hydratant et cela marche aussi pour apaiser les piqûres de moustique ! Et pour les brûlures un peu plus fortes, rien de tel qu’un gel à l’Aloe Vera. On en trouve partout, c’est 100% naturel également et les résultats sont garantis.eau lavande

Se protéger du soleil :

J’en profite pour vous rappeler qu’il est important de se protéger contre le soleil et surtout de se protéger en conscience. Je m’explique : les crèmes solaires qu’on trouve dans la grande distribution sont très nocives pour la faune et la flore sous-marine. Depuis l’étude du professeur Danovaro en 2008, on sait que les filtres anti-UV présents dans les crèmes solaires endommagent les coraux et leur donnent des virus. Cela tue les micro-algues logées dans les tissus des coraux, les fait blanchir et les tue en 48 heures. Les poissons et autres animaux sous-marins sont ensuite directement impactés par ces pertes.

D’ici les 20 prochaines années, jusqu’à 50% du corail mondial pourrait avoir disparu sous l’effet de ces pollutions et du réchauffement climatique. Afin de ralentir ce rythme effréné, vous pouvez opter pour une crème solaire respectueuse de l’environnement. Je vous conseille la marque EVOA qui s’achète en ligne ou en magasin bio. C’est un tout petit effort, et quand vous vous baignez, vous êtes toujours content de voir une belle mer et de beaux poissons, non ? 😉

EVOA crème solaire

Le maquillage :

De manière générale, je ne me maquille pas en voyage. Entre le soleil, la transpiration et l’eau, je trouve souvent que cela n’en vaut pas la peine et dès qu’on est un peu hâlée, plus besoin ;). Bien sûr c’est différent si je visite une ville européenne par exemple, ou au quotidien.

Récemment j’ai découvert la marque Benecos qui s’achète en pharmacie, magasin bio ou sur internet. C’est une jeune marque allemande qui commercialise des cosmétiques naturels à prix très compétitifs. Leurs produits ne contiennent aucunes huiles minérales ou dérivés : silicone, parabènes, émulsifiants, colorants, parfums synthétiques… etc. Ils possèdent également plusieurs certifications dont BDIH, un label allemand très strict, ainsi que la certification vegan donc, entre autres, les produits ne sont pas testés sur les animaux.

mascara benecos

J’ai personnellement acheté leur mascara en pharmacie mais vous retrouverez tous leurs produits sur internet (via le lien sur la photo par exemple.) Beaucoup d’autres marques existent également sur Sens-Nature ou Slow-cosmétique par exemple. Il y a aussi beaucoup de choses qu’on peut facilement faire soi-même. Vous trouverez plein de recettes sur des blogs ou sur Aroma-Zone.

Le démaquillage/nettoyage du visage :

Pour le démaquillage, c’est très simple, j’ai deux solutions ! J’utilise parfois la serviette démaquillante de chez Sephora à laquelle il ne faut ajouter aucun produit. Il suffit de la mouiller avec de l’eau tiède et le tour est joué ! Bien sûr elle est réutilisable et j’en suis personnellement très satisfaite.

Carrés démaquillants lavables

Cela fait un an que j’ai arrêté d’utiliser des cotons jetables, en les remplaçant par les carrés démaquillants en coton réutilisables. En plus d’être écologique, c’est une solution économique puisqu’une fois acheté, on les a à vie ! Je les utilise pour me démaquiller ou nettoyer et hydrater ma peau. Après utilisation il suffit de les laver en machine avec le reste des vos vêtements et c’est reparti pour un tour ! Pour le démaquillage j’utilise, en fonction de mes besoins, de l’eau thermale démaquillante ou de l’huile végétale. En ce qui concerne l’eau thermale, j’ai choisi l’eau micellaire hydratante de Jonzac qui nettoie et démaquille très bien. eau-micellaire-hydratante-500ml-jonzac

J’utilise aussi parfois de l’huile végétale que j’applique sur mes cotons pour me démaquiller, par exemple l’huile d’abricot. On peut également utiliser de l’huile de macadamia ou encore d’amande douce, cela dépend des types de peau. C’est aussi l’un des avantages avec les cosmétiques naturels, on peut les adapter précisément à nos besoins. 🙂

Enfin, en ce qui concerne l’exfoliation j’ai également arrêté d’utiliser les produits du commerce. Déjà, cela coûte cher, et c’est nocif pour l’environnement puisque tout comme les dentifrices, beaucoup d’exfoliants contiennent des microparticules de plastique. Pourquoi les utiliser alors que l’on a tout ce qu’il faut à la maison pour un résultat plus efficace? Pour vous exfolier la peau vous pouvez tout simplement utiliser le marc de café, un peu trop agressif à mon goût mais cela dépend des goûts ! Pour ma part je prépare un petit mélange avec autant de sucre roux que de miel, c’est très efficace et laisse ma peau toute douce.

Les indispensables :

oriculi

L’Oriculi de Lamazuna est un coton-tige réutilisable en bois. Il suffit de le laver entre chaque utilisations et vous l’aurez à vie ! C’est désormais un indispensable de ma trousse de toilette, tout comme le déodorant à la Pierre d’Alun. C’est un anti-transpirant naturel que l’on trouve souvent en pharmacie. Elle laisse une fiche couche saline sur l’aisselle et combat les bactéries qui causent les odeurs. Pour ma part c’est adopté ! Si cela ne vous convient pas, il existe également des déodorants en crème ou solide qui sont naturels. Ces types de déodorants sont meilleurs pour notre santé puisqu’ils ne contiennent pas de sels d’aluminium ni aucun produit chimiques, mais également pour l’environnementdéodorant clémence vivien

Enfin, les filles, vous n’êtes pas sans savoir que nos protections hygiéniques polluent énormément, en plus d’être une dépense conséquente. Face à cela, encore une fois deux solutions : la cup ou coupe menstruelle que beaucoup doivent déjà connaître, et la « culotte de règles. » C’est la marque Thinx qui est à l’origine de ce concept innovant que je vous laisse découvrir plus en détail sur leur site internet. Satisfait ou remboursé, vous avez 2 mois pour les tester et les renvoyer si cette méthode ne vous convient pas !

Je pense avoir à peu près fait le tour ! Je ne prétends pas du tout offrir une liste exhaustive de toutes les alternatives qui existent, bien au contraire et toute contribution sera grandement appréciée ! 🙂 J’espère en tout cas vous avoir fait découvrir quelques produits ou vous avoir convaincu d’en tester d’autres. N’hésitez pas à me faire vos retours en commentaires, cela me fera toujours très plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *